in ,

Un Hommage Touchant Est Rendu À Johnny Par Laeticia Hallyday

Suite à un cancer du poumon, Johnny Hallyday a tiré sa révérence le 5 décembre dernier, à l’âge de 74 ans.

Laeticia Hallyday, l’épouse de Johnny depuis 1996 a rendu un triste hommage à l’homme de sa vie.

L’Agence France Presse reçoit d’elle, ce texte rempli d’émotion :

« Jean-Philippe Smet a tiré sa révérence, la nuit du 5 décembre 2017. Johnny Hallyday s’en est allé. Je n’arrive pas à croire que j’écris ça. Mais il n’en est pas autrement. Mon homme est mort.

De la manière dont il a vécu sa longue vie avec courage et dignité, il nous a quittés cette nuit. Il a affronté cette maladie qui le consumait depuis des mois jusqu’à son dernier souffle, nous donnant ainsi des leçons de vie incroyables. Il a vécu toute sa vie sans concession pour la scène et son public, et aussi pour ceux qui l’adulaient et l’aimaient, avec un cœur battant sous une peau de rocker. Mon homme est parti, Jade et Joy, nos deux petites filles ont perdu leur papa. Le père de Laura et David a fermé ses yeux. Ses yeux bleus qui pour toujours illumineront nos âmes et notre demeure.

Pour l’amour et le respect que j’ai eus pendant 22 ans pour cet homme extraordinaire qui était mien, et pour que demeurent les sensations fortes, les émotions sans demi-mesure, sa passion de la vie, joignons nos cœurs à nos prières. Tellement nous le portons dans nos mémoires qu’il demeurera aussi bien à nos côtés que de ceux qui le chantent, l’écoutent et le chérissent depuis toujours.

Johnny était et resterait grâce à vous un homme extraordinaire. Gardez-le toujours en mémoire. Il est et demeurera pour l’éternité avec nous. Je t’aime tellement, mon cœur ».

Love is all we need ❤️ #Fuckcancer 📷@pierrerambaldi

A post shared by Laeticia Hallyday (@lhallyday) on

Jade (adoptée en 2004) et Joy (adoptée en 2008) sont les deux filles adoptives d’origine vietnamienne du couple.

SourceCrédit Photo : Instagram

Un Cheval Sauvage Enchaîné A Été Libéré Par Un Homme, Admirez Sa Façon De Le Remercier

Les Marchands D’esclaves En Libye Leur Prélevaient Leurs Organes Et Les Brûlaient Vifs